SECONDE PERIODE 2016 : un nouvelle avenue créative

 

Après avoir arpenté les nombreux méandres de la figuration et semi-figuration, Sylvie Poinsot nous revient avec un tout nouveau créneau artistique: l'abstraction lyrique. L' artiste, après des premiers pas timides, et prudents, a trouvé son rythme de croisière, dans ce nouveau chemin créatif, comme elle le surnomme, elle-même. Les mouvements sont souples, épurés, et ne cherchent plus à se rattacher à une quelconque projection réaliste. La sensibilité épidermique, légendaire, de l'artiste, fait retentir avec force, le lien indélébile qui la soude à son médium. Une spontanéité lumineuse cette fois, appuyée par une toute nouvelle palette de couleurs. Des couleurs pures, primaires, primitives, qui révèlent simplement, entièrement, la passion intarissable de cette inconditionnelle de l'art-total. Elle démontre qu'elle est capable d'harmoniser les harmonies dissidentes de l'expressionnisme pur: l'éternelle dualité entre le coeur et la raison. Une belle expression de liberté et de spéculation picturales, chromatiques. Sylvie Poinsot révèle encore une fois, son plein potentiel artistique. Son nouveau chemin créatif vaut certe, le détour.

 Martine Bouchard-Chroniquart (Québec)

 

 

PREMIER PERIODE 1996-2015 : Figuration expressioniste

Venue du monde du théâtre,Sylvie Poinsot n' a pas pour autant apostasié ses appartenances anciennes, puisqu' elle a transposé éléments théâtraux,  et arts visuels, dans une fusion passionnelle, qui est une véritable profession de foi.  

Le personnage, les masques, sont au centre de ses préoccupations; visages esquissés à grands coups de couleurs éclatantes, fébriles.  Un expressionnisme entièrement soumis à ses visions intérieures, à l' écartèlement des parois du coeur.  L' artiste avoue plusieurs influences , dans le développement de son art.  Pour ma part, je trouve que l'  on perçoit, dans la production de Sylvie Poinsot,  le  même bouillonnement artériel, la même franchise sans compromis, la fureur de peindre, qui éclatent dans les oeuvres de Basquiat.  Bien que les oeuvres des deux artistes soient très différentes.  Le même arrachement viscéral, se dégage de leur travail respectif.    Seule différence; dans le travail de Sylvie Poinsot, pas de distraction, pas d' environnement pictural envahissant.  Le projecteur est braqué sur le seul sujet, le dénudant dans toute sa vulnérabilité et sa fragilité existentielle.  L' artiste travaille l'huile, l'acrylique sur toile, le pastel sec et l' encre sur papier; offrant avec une belle générosité, des oeuvres personnelles, toutes en profondeur et en candeur.  De l' énergie créatrice à l' état pur.

 

 Alors que ses peintures sont composées avec une large palette de couleurs, avec exubérance, ses pastels, au contraire, sont réalisés avec quelques traits très sûrs.  En quelques lignes et mouvements, l' artiste suggère des portraits très dense en qualité expressive.  Le regard, surtout, est important dans ses oeuvres.  Il  fait vivre et vibrer l' âme des sujets, au rythme de l' expressionnisme intime, unique et fracassant, de l' artiste.  Sylvie Poinsot a une production assez abondante à voir.

Production qui ne laissera personnes indifférentes et qui  séduira certainement les amateurs d' oeuvres fortes.

 Martine Bouchard-Chroniquart (Québec)

 

Originally from the theatre world, Sylvie Poinsot still remains true to her roots, transposing theatrical elements and visual arts into a passionate fusion that is a true profession of faith.  

The character and masks are at the heart of her disquietudes; faces sketched with broad strokes in resounding, feverish colours.  This expressionism is wholly subject to her interior visions and the agonising struggle harboured by the heart.   The artist confesses several different influences in developing her art.  As far as I am concerned, I find that, in Sylvie Poinsot’s production, we perceive the same arterial turbulence, the same uncompromising frankness, the same rage to paint, that bursts forth from Basquiat’s works.  Nevertheless, the two artists’ work is very much different.  The same gut-wrenching feeling leaps from their respective work.    The difference with Sylvie Poinsot’s work is that there is no distraction, no enveloping pictorial environment.  The spotlight is focused solely on the subject, disrobing it in all its vulnerability and existential fragility.  The artist works with acrylic on canvas, dry pastel and ink on paper, generously gifting personal works, rich in depth and candour.   From creative energy to a state of purity.

 

 While her paintings are composed with a wide palette of colours and exuberance, she uses pastels with very confident strokes.  With a few lines and movements, the artist suggests portraits that are chock-full of expressive quality.  More than anything, the gaze is important in her work.  This gaze brings the subjects to life, their soul trembling, at the pace of the artist’s intimate, unique and shattering expressionism.  Sylvie Poinsot has a vast production to see. This production will leave no one indifferent, and will most certainly seduce amateurs of strong renderings. I highly recommend that you visit her official website, where a wonderful gallery of works awaits you. 

Martine Bouchard- Chroniquart (Québec) Traduction : Samuel Kastin-Mattern

powered by Weonea template by themocracy